dimanche 31 janvier 2010

Gnocchi de pomme de terre


J'ai longtemps cru que je n'aimais pas les gnocchis. C'était la faute de Lustucru.

J'ai fini par me lancer dans la réalisation de gnocchi maison, parce qu'une recette qui demande en tout en pour tout des pommes de terre, un peu de farine, un œuf et du sel, c'est fait pour plaire à mon porte-monnaie.
Et en fait, les gnocchi, c'est délicieux. Vraiment. C'est moelleux, et ça a un goût de crêpe. On peut les assaisonner comme on veut : rien qu'un petit peu de beurre et c'est déjà parfait.

Dire que j'ai raté les gnocchi pendant toutes ces années. Heureusement, il me reste probablement des dizaines de milliers de repas à venir où je pourrai déguster des gnocchi. La vie est belle.


Gnocchi de pomme de terre

1 kg de pommes de terre farineuses
200 g de farine + 30 g pour travailler les gnocchi
1 œuf
1 cc de sel

Cuire les pommes de terre avec leur peau à la vapeur. J'ai cuit les miennes à la vapeur à l'autocuiseur pendant 15 minutes, c'était parfait. Il semble important de cuire les pommes de terre avec leur peau (que vous les cuisiez à la vapeur, à l'eau, au four ou au micro-ondes) pour éviter qu'elles ne se gorgent d'eau. Et vous ne voulez pas trop d'eau dans la pâte, parce qu'alors il faudrait mettre plein de farine et vos gnocchi auraient le goût de ceux de Lustuc..

Éplucher les pommes de terre, et les réduire en purée à la fourchette ou au presse-purée. Éviter le mixer qui déchire les parois des cellules et des amyloplastes (les petits sacs qui contiennent l'amidon des pommes de terre) : quand l'amidon est libéré de cette façon, la purée est gluante, gélatineuse (et les gnocchis risquent d'avoir une consistance proche du chewing-gum, comme chez Lus...).

Mélanger à la purée de pomme de terre encore chaude l'œuf battu et 200 g de farine. La pâte est alors trop compacte pour être mélangée à la cuillère, pétrir alors à la main pour qu’elle soit bien homogène. Ça colle aux doigts, c'est normal. Il faut pétrir pendant une durée indéterminée. Je n'ai pas de grand-mère italienne à qui demander conseil, et les avis que j'ai pu trouver sont contradictoires. Si la pâte n'est pas assez travaillée, les gnocchis risquent de se désagréger lors de la cuisson à l'eau. Si la pâte est trop travaillée, vos gnocchis seront semble t-il caoutchouteux (comme chez ... J’arrête, vous avez compris). Comme j'ai obtenu de vraiment bons résultats avec des recettes de pain sans pétrissage, j'ai décidé que pétrir était une étape trop souvent surestimée, et j'ai vaguement malaxé la purée pendant une minute. C'était suffisant, les gnocchis ont parfaitement réussi l'épreuve du bain bouillant.

Fariner le plan de travail. Prendre une cuillère de purée, la façonner en rouleau du diamètre d'un doigt (ou 1.5 cm environ). Couper des tronçons de 2 / 2.5 cm.
Pour donner du relief aux gnocchi, appuyer chaque tronçon sur le dos d'une fourchette, et rouler pour décoller et obtenir une forme de coquille. Ce n'est pas la partie la plus rapide de la recette, il faut prendre le coup de main. Cette étape est donc facultative.


Ranger les gnocchis façonnés sur le plan de travail fariné sans les superposer (pour ne pas qu'ils se collent entre eux).

Faire bouillir une grande casserole d'eau salée, y plonger les gnocchis par petites quantités. Quand ils remontent à la surface, ils sont cuits. Repêcher avec une écumoire, réserver, et continuer la cuisson.
S'ils ne sont pas consommés ou cuisinés immédiatement, ajouter aux gnocchis cuits une noisette de beurre ou d'huile, pour éviter qu'ils ne collent entre eux.


Les gnocchis sont prêts à entre dégustés. Je les ai poêlés dans du beurre,  puis j'ai simplement saupoudré de parmesan, de jambon blanc mixé avec une gousse d'ail, et d'un tout petit peu d'oignon vert.


Un petit calcul pour finir : j'ai utilisé des produits premier prix pour ces gnocchi soit
- des pommes de terre (en sac de 10 kg) à 0.2 € le kilo
- de la farine à 0.39 € le kilo, soit 0.08 €
- 1 oeuf à 0.1 € l'unité
- on ne comptabilisera pas le sel acheté 0.18 € le kilo, ni l’énergie pour cuire les patates et faire bouillir les gnocchi (trop la flemme de faire une estimation).

40 centimes d'euros pour plus d'un kilo de gnocchi, c'est quand même bien.
Lustucru vend les siens près de 7 euros le kilo. Même en utilisant des patates de luxe, vous serez gagnants.

Recette adaptée de La cuillère d’argent.
Rendez-vous sur Hellocoton !

9 commentaires:

  1. C'est vraiment trop bon les gnocchis, surtout ceux que l'on fait soi même !!!!!

    manue

    RépondreSupprimer
  2. Qu'elles sont belles, ces photos de gnocchi... On a envie de les caresser comme des chatons.
    Les gnocchi, sautés dans un peu d'huile d'olive avec plein de feuilles de sauge fraîches, jusqu'à ce que celles-ci soient translucides et croustillantes... c'est le bonheur pour quelques roupies de sansonnet !

    RépondreSupprimer
  3. J'aime beaucoup l'idée de "parmesan-jambon/ail mixés-oignon vert"... Je testerai ça bientôt. Je ne mets pas d'oeuf quand je les fais par contre...

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Stéphanie ! Je viens d'aller voir ta recette, effectivement sans œufs. J'essaierai la prochaine fois !

    RépondreSupprimer
  5. Je suis d'accord, les photos des gnocchis sont magnifiques. La recette est déjà notée dans mon cahier et ma mère et moi voulons l'essayer le plus vite possible. Je découvre les gnocchis et ceux dans le commerce sont très sales.
    Veronique

    RépondreSupprimer
  6. Réponses
    1. oui une recette de pesto sil vous plait!!!♥♥♥

      Supprimer
  7. merci pour la recette

    RépondreSupprimer
  8. trop bon !!!!!!!!♥♥♥les gnocchis i love je me rappelle au île de Croatie c était meilleur mais c'est mieux que rien !!!!!merci beaucoup pour cette recette

    RépondreSupprimer