mercredi 9 juin 2010

Fabriquer ses caissettes en papier : une tentative, cubique. (et mousseux au chocolat au lait et sésame)


Acheter des caissettes en papier pour les cupcakes, mini-muffins et autres petites bouchées n’est pas si aisé : pas forcément faciles à trouver, plutôt chères, et même si on les commande sur le net, il faut en commander en grandes quantités (pour les commandes, allez lire les bons plans de Livy). Pas forcément rentable si vous n’êtes pas une cupcakista, et si vous avez juste besoin d’une dizaine de caissettes pour tester une recette.

Je me suis donc lancée dans une tentative de fabrication maison de caissettes, on s’occupe comme on peut.


Je me souvenais avoir vu dans la version pdf d’un vieux bouquin (La bonne cuisine française, manuel guide de la cuisinière et de la maîtresse de maison, par Emile Dumont, 1877) un tutoriel pour la fabrication de caisses en papier (oui, en 1877, on disait caisse, et c’était très chic de servir les entrées dedans).
J’ai essayé, et je ne recommande pas : j’ai obtenu un truc vaguement circulaire et tout chiffonné. Je vous mets tout de même le schéma et les explications d’Emile, pour le fun, et peut-être que d’autres seront plus doués que moi.



Finalement, c’est bien sûr une technique d’origami qui a sauvé ma tentative de caissette maison. Je n’ai pas trouvé de technique de pliage pour une caissette ronde ou au moins octogonale, mais une plutôt simple pour une boite en forme de cube, et qui donne des résultats honorables à mon goût. Ça n'est pas du grand art, elles sont moins jolies que des vraies caissettes pas maison, mais ça peut dépanner. Et puis elles sont carrées, ça change.



Un rectangle de papier de 30 x 15 cm donne une boite d’environ 3,7 cm³. Cette dimension est pratique pour ne pas avoir de chutes de papier cuisson (la longueur standard des rouleaux de papier sulfurisé est de 30 cm en France)
Un rectangle de papier de 40 x 20 cm donne une boite d’environ 5 cm³, une dimension convenable pour un gâteau individuel. 

Vous pouvez utiliser des rectangles de papier de toutes les dimensions, mais après essai je vous conseille d’utiliser un rectangle deux fois plus long que large (30 x15, 40 x 20, 20 x 10 cm…) pour que tous les cotés de la boite soient constitués sur toute la hauteur de plusieurs épaisseurs de papier et soient bien rigides. 
Si vous utilisez au rectangle dont la longueur est égale à moins de deux fois la largeur (par exemple 15 x 13 cm), vous obtiendrez une boite avec un petit "rabat" (la bande de papier horizontale en haut de la caissette), qui ne couvre pas la hauteur totale de la boite comme ici :

De ce fait, un côté n’est pas doublé et s’affaisse à la cuisson. Ce n’est pas vraiment gênant sur une toute petite boite comme celle qui est prise en photo (qui fait 3 cm de côté), on voit à peine que l’arrête sur la gauche s’affaisse, mais sur une boite plus grosse c’est vraiment beaucoup plus visible et très moche.


En ce qui concerne le gâteau, c’est une version revisitée avec les ingrédients de mon placard du célèbre et excellent gâteau au chocolat mousseux de Laurence Salomon (vous trouverez la recette en de nombreux exemplaires sur le net, au départ chez Mercotte et Clea). Chez moi il est au chocolat au lait (parce que je n’aime pas trop le chocolat noir, et je n’en achète pas souvent) et au tahin, parce que je mange du houmous au moins une fois par semaine et que j’ai donc presque toujours de la purée de sésame dans mon placard.


Gâteau mousseux au chocolat au lait et au sésame

100 g de chocolat au lait
80 ml de lait (d’amandes selon la recette originale, sinon de vraie vache, ou d’eau, ça marche aussi)
1 cs bombée de tahin (ou 2 cs rases si votre tahin est liquide comme celui que j’achète)
2 œuf
1 cs rase de farine
3 cc de confiture d’abricot, ou autre parfum…

Faire fondre le chocolat préalablement grossièrement haché avec le liquide choisi ( 2 x 30 s à puissance moyenne au micro-ondes chez moi). Mélanger. Séparer les blancs des jaunes d’œufs et ajouter les jaunes d’œufs au chocolat fondu. Ajouter aussi la farine, et la confiture, mélanger.
Battre les blancs en neige et ajouter à l’appareil au chocolat, mélanger encore.
Cuire au four préalablement préchauffé à 160 °C pendant 15 min maximum, à adapter selon le moule. Dans les petites caissettes carrées de 3,7 cm de coté, 5 minutes suffisent.
Rendez-vous sur Hellocoton !

16 commentaires:

  1. Un gateau super sympa et une caissette en papiefait maison! J'adore les 2!!!

    Bises

    RépondreSupprimer
  2. han mais c'est top tout ça!

    RépondreSupprimer
  3. bravo pour tes caissettes , et une nouvelle découverte pour moi (le tahin mélangé au chocolat)

    RépondreSupprimer
  4. je ne sais pas ce que je préfère, les gâteaux ou les caissettes, bah si je prenais les deux...

    RépondreSupprimer
  5. Le gateau a l air terrible et très belle idée pour faire les caissettes!

    RépondreSupprimer
  6. C'est super comme idée!
    Tu crois qu'il serait possible d'utiliser un autre papier? du genre plus joli mais sans qu'il prenne feu dans le four...? hummm.

    En tout cas félicitation, ça à l'air super bon en plus!

    RépondreSupprimer
  7. C'est sûr que le papier cuisson c'est pas le papier le plus joli du monde, surtout comparé à ce qui ce fait pour l'origami.
    L'avantage c'est qu'il est adapté au contact alimentaire. Le problème des papiers imprimés, outre leur fragilité (enfin ça ca dépends du type de papier, j'imagine), c'est surtout la toxicité des encres (métaux lourds, allergènes, et autres joyeusetés).
    Je pense qu'il vaut mieux éviter.

    RépondreSupprimer
  8. ben tu peux dire que c'est réussi !

    RépondreSupprimer
  9. je trouve le resultat extra et ce petit cote carré me plait beaucoup

    bisous gourmands
    Delphine

    RépondreSupprimer
  10. J'étais un peu hésitante à poster mes bricolages, je suis ravie qu'ils vous plaisent !
    Merci à tous pour vos encouragements.

    RépondreSupprimer
  11. je suis venue ici après avoir vu ton com chez carole ( Alter-Gusto)
    Belle démonstration ! c'est moins facile que les cocottes en papier
    Je voulais dire aussi que j'apprécie l'esthétisme de tes photos , j'ai parcouru un peu ton blog que je ne connaissais pas

    RépondreSupprimer
  12. Merci Irisa ! Mais si, si, ce pliage est plutôt facile, je t'assure :D

    RépondreSupprimer